-A +A

10 dates historiques en Val de Loire

Chronologie non anecdotique

Retrouvez dix dates qui ont alimenté la légende de nombreux événements dont les châteaux de la Loire furent le théâtre

Buste de François Ier au château de Blois. © OTBC

1429 : C’est au château de Chinon que Jeanne d’Arc rencontre le dauphin de France qui accepte ses services le 22 mars. Elle se rend alors à Blois d’où partira un convoi de ravitaillement pour Orléans fin avril. Avant son départ, Jeanne d’Arc est bénie dans la chapelle du château.

1465 : Pour punir Pierre d’Amboise de son ralliement à ligue du Bien public – une révolte contre le pouvoir royal – Louis XI fait raser sa forteresse de Chaumont. Il pardonnera quatre ans plus tard et fournira même une partie des fonds nécessaires à la reconstruction du château.

1519 : Début du chantier de Chambord et décès de Léonard de Vinci à Amboise.

1534 : Des tracts contre la messe sont affichés par des protestants dans la nuit du 17 au 18 octobre dans plusieurs villes du royaume, jusque sur la porte de la chambre de François Ier au château Royal d’Amboise. L’affaire des placards marquera le début de la répression contre le protestantisme.

L'Aile François Ier du château de Blois. © OTBC

1560 : L’acte de transfert obligeant Diane de Poitiers à restituer Chenonceau à la Couronne est confirmé au château de Chinon le 10 mai. Sa rivale Catherine de Médicis oblige l’ancienne favorite d’Henri II à accepter le château de Chaumont-sur-Loire en échange.

1564 : L’acte du 25 février ordonne à Diane de Poitiers de restituer Cheverny à Jacques et Philippe Hurault contre 35 000 livres. La maîtresse d’Henri II avait acheté le château treize ans plus tôt alors que les enfants de Marie de Beaune étaient encore mineurs. La vente fut finalement annulée au terme d’un procès.

1588 : Sur ordre d’Henri III, le duc de Guise est assassiné au matin du 23 décembre dans la propre chambre du roi au château royal de Blois. Voyant étendu à ses pieds le corps de son ennemi qui mesurait près de 2 mètres, Henri III se serait exclamé : « Il paraît plus grand mort que vivant ! » La mort d’Henri de Guise conduira indirectement à l’assassinat du roi le 2 août 1589.

Le château de Cheverny qui inspira Hergé pour Moulinsart. © DR

1602 : Sans prévenir personne, le comte Hurault rentre à Cheverny au petit matin du 26 janvier et surprend un page s’échappant de la chambre de sa femme. Il le tue de son épée et laisse sa femme choisir entre subir le même sort ou absorber du poison. Après qu’elle se fut donné la mort, on s’aperçut que l’épouse infidèle était enceinte. Henri IV l’apprit et condamna le comte à rester sur ses terres de Cheverny.

1939 : Alors que la Seconde Guerre mondiale éclate, la Joconde, ainsi qu’une cinquantaine de tableaux exceptionnels, sont exfiltrés du Musée du Louvre le 28 août pour être entreposés à Chambord. Un premier convoi suivi de nombreux autres mettront à l’abri 3690 œuvres qui seront progressivement rapatriées vers Paris à la fin de la guerre.

1942 : Les fouilles archéologiques des cryptes romanes de Nivelles et de l’abbaye Saint-Martin de Tournai inspirent le dessinateur Hergé pour son album Le Secret de la Licorne, où Tintin est prisonnier de vastes souterrains. C’est dans l’aventure suivante, Le Trésor de Rackham le Rouge, qu’on découvre le célèbre château de Moulinsart, véritable réplique de Cheverny dont on aurait supprimé les ailes.