Les Montils

Ville à Les Montils

la tour.JPG
le pont sur le Beuvron.JPEG
le musée.JPG
le lavoir.JPEG
l'aire camping-car.JPG
Mon'ti Train.JPG
le vieux porche.JPEG
l'église.JPG
  • Cette place forte du comté de Blois, dite « Les Montils », apparaît dans les chartes des XIIème et XIIIème siècles. Mais l’implantation la plus ancienne est celle de Thérouenne, localité gauloise située à l’ouest de la ville et appelée maintenant « Les vieux Montils ». Située sur la voie consulaire romaine reliant Blois à Montrichard, sur une hauteur bordée par le Beuvron au sud et par le Cosson au nord, elle est devenue au XIIème siècle une place fortifiée, puis petit château accueillant familles royales et nobles jusqu’à la fin du XVIIème siècle. Du château il ne subsiste actuellement qu’un donjon cylindrique remarquable par son puit central, des éléments de la triple enceinte des fortifications extérieures et une porte monumentale.
    Aujourd’hui, la ville d’une superficie de 927 hectares, à une altitude comprise entre 62 et 101 mètres, compte 1949 habitants (820 en 1826), relativement jeunes. Elle est située en zone AOC Cheverny pour les vins et en zone AOC Selles-sur-Cher pour les fromages de chèvres. Elle est dotée d’un ensemble de commerces et services, d’une maison médicale et d’une pharmacie, d’un bureau de poste, d’un restaurant, le tout situé au centre du bourg. Une zone artisanale accueille à l’Artouillat de nombreuses entreprises. Avec les villes voisines de Monthou-sur-Bièvre, d'Ouchamps et de Valaire, elle gère l’Espace Beauregard, espace sportif et de spectacles, doté de l’une des plus grandes capacités d’accueil du département. De nombreuses associations animent la vie quotidienne des montilois dont certaines existent depuis plusieurs décennies

    Tourisme

    La commune, richement boisée sur sa périphérie s'étend du hameau de la Haye aux vieux Montils en passant par le Bourg. Elle a conservé son potentiel agricole, notamment deux exploitations viticoles et une exploitation maraîchère à La Haye. De nombreux chemins, en partie balisés, permettent des promenades bucoliques et de découvrir les différents aspects de l’environnement local protégé par un programme de conservation de la biodiversité.
    Le Bourg comprend un ensemble de maisons anciennes (rue du Vieux Porche) qui occupe l’emplacement de l’ancien château royal au milieu duquel est conservé le spectaculaire donjon de 16 mètres de haut. La porte des Montils qui date de la même époque est toujours visible, insérée dans les remparts qui servent aussi d’appui à la Maison Dieu, construite en 1286 par Alix de Bretagne pour venir en aide aux pauvres de la ville (privée).
    Le « Musée d’outils anciens et d’art populaire » réunit plus de 1200 objets du monde rural local et d’autres régions. Il est un lieu idéal pour une documentation historique sur la ville et la région .
    L’église reconstruite en 1873 ne conserve d’une église plus ancienne que la porte latérale et des statues en pierre.
    Le pont sur le Beuvron est mentionné depuis le XIIIème siècle. Il jouxte un lavoir traditionnel et se trouve à proximité de chemins de promenade le long du Beuvron.
    L’Office de Tourisme du Pays des Châteaux s’appuie sur l’association Mon’ti Train qui, en plus des renseignements touristiques, propose, sur un site communal, des tables de pique-nique, des jeux pour enfants et un circuit ferroviaire miniature qui transporte de nombreux passagers de Pâques à la Toussaint. Site : montitrain.canalblog.com

    Une aire pour camping-cars, située sur la route de Seur, accueille 45 véhicules près du Beuvron.
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Les Montils :
  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Les Montils, soyez le premier à en laisser un !