-A +A

Le château de Villesavin

Édifié par les maitres d’œuvre de Chambord

Construit pour Jean le Breton, secrétaire des finances de François Ier lors de la construction de Chambord

Le château de Villesavin a été construit pour Jean le Breton, secrétaire des finances de François Ier. En 1525, il est fait prisonnier durant la bataille de Pavie et se retrouve enfermé dans la même forteresse que François Ier. Lorsque les deux hommes reviennent en France, François Ier nomme Jean le Breton gouverneur des travaux de Chambord.

La cabane du chantier de Chambord

Il devra alors relancer ce chantier interrompu pendant 27 mois à cause des guerres d’Italie, le superviser et payer les ouvriers. François Ier lui offre aussi les terres de Villesavin afin d’y construire ce château. Jean le Breton fait ensuite appel à quelques ouvriers et artisans français et italiens de Chambord pour le construire (1527-1537). Le château de Villesavin sera surnommé « La Cabane de chantier de Chambord ».

Après Jean le Breton, le château connaîtra de grandes familles de la noblesse, dont Jean Phélippeaux, conseiller du Roi Henri IV. Comtes et marquis ont aussi habité dans les lieux en y apportant quelques modifications au cours du XIXe siècle. Aujourd’hui, c’est la troisième génération de la famille de Sparre qui a repris le flambeau.

Le musée du mariage

La collection du musée provient du Mont-Dol en Bretagne. Il aura fallu plus de 35 ans pour regrouper cette importante collection constituée de 1 500 objets, qui a débuté par l’achat de globes.

Dans ce musée, vous découvrirez la reconstitution des moments importants des noces grâce à des personnages en cire. De la préparation du trousseau à la chambre nuptiale, vous serez émerveillés par les costumes d’époque, datant de 1850 à 1950. Au fil des scènes, vous découvrirez les valeurs morales et sociales du temps passé.

À cette époque, le mariage était considéré comme l’événement le plus important de la vie. Les familles se préparaient longtemps à l’avance pour que ce jour soit parfait. Les jeunes filles étaient dotées d’un trousseau contenant divers objets de valeurs, avec des draps, serviettes et autres linges généralement cousus et brodés à la main. La préparation du trousseau se faisait minutieusement.

La visite du musée se termine avec la salle des globes, sorte de trophée, avec à l’intérieur les couronnes de mariage, incluant plus de 350 modèles exposés. Ces couronnes étaient le symbole des souhaits de la mère pour le couple de sa fille :

  • La feuille de chêne, symbole de la longévité du couple, le lierre, l’attachement et la colombe, la paix du couple.
  • Les globes, véritable patrimoine de nos aïeux, étaient ensuite mis en évidence dans le foyer des jeunes mariés.