Fred Pellerin

Spectacle ,  Théâtre à Blois

  • Des histoires entre improvisation et délire langagier
    Saint-Élie-de-Caxton, son lac, son clocher, sa traversée de lutins, ses 473 fils de Mme Gélinas. En quinze ans et cinq spectacles, le Québecois Fred Pellerin a fait de son village natal un « poste de douane » entre réel et imaginaire. Pour cette sixième incursion dans la matière proliférante, fantasque et picaresque des histoires de Saint-Élie-de-Caxton, on retrouve Méo, le barbier qui arrête de boire tous les samedis soir, Lurette, beauté née d’un lingot d’or, Toussaint Brodeur, l’épicier généraliste… On fait en outre la connaissance d’Alice, la postière qui écrit aux morts, et d’Élie, le curé « neuf » qui donna son nom au village. Car cette fois-ci le conteur s’intéresse au mystère du 12 avril 1865, date officielle de la fondation du village. Que s’est-il passé ce jour-là, qui n’avait pas été possible les jours précédents ? Les archives manquent. Mais de témoignages en indices, se dessine une réponse possible à une belle question : qu’est-ce qui fabrique une communauté qui est plus que la somme des individus qui la composent ?

    Diplômé de littérature, Fred Pellerin a lancé ce qui allait devenir la saga de Saint-Élie-de-Caxton en 2001, avec le spectacle Dans mon village, il y a Belle Lurette, dont il a donné 600 représentations. Ont suivi, avec un succès toujours croissant : Il faut prendre le taureau par les contes ! (2003), Comme une odeur de muscles (2005), L’Arracheuse de temps (2008) et De peigne et de misère (2012 – montré à la Halle aux grains). Il a sorti également deux albums de chansons et co-écrit deux films inspirés de ses spectacles : Babine, en 2008 et Ésimésac 2012.
Horaires
Horaires
  • Le 17 octobre 2018 à 20:30
Est programmé par
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Fred Pellerin :
  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Fred Pellerin, soyez le premier à en laisser un !