Capture-d’écran-2020-08-12-à-11.20.13.jpg

Faro-Faro

Danse ,  Spectacle à Blois
18 Tarif plein
  • Une battle à l’énergie communicative.

    Dans l’argot du coupé-décalé, « faro-faro » signifie « faire le malin ». C’est un des lieux communs de cette culture née entre Paris et les maquis d’Abidjan au tout début des années 2000, à la fois style musical, réservoir inépuisable de nouvelles danses et attitude d’insouciance ostentatoire qui prolonge celle des sapeurs congolais.
    Le chorégraphe Massidi Adiatou pousse le coupé-décalé dans ses retranchements en en transposant les...
    Une battle à l’énergie communicative.

    Dans l’argot du coupé-décalé, « faro-faro » signifie « faire le malin ». C’est un des lieux communs de cette culture née entre Paris et les maquis d’Abidjan au tout début des années 2000, à la fois style musical, réservoir inépuisable de nouvelles danses et attitude d’insouciance ostentatoire qui prolonge celle des sapeurs congolais.
    Le chorégraphe Massidi Adiatou pousse le coupé-décalé dans ses retranchements en en transposant les exploits et les défis sur un ring. Dix danseurs, propulsés par un batteur et un DJ, y produisent un explosif mélange qui emprunte à l’infini vocabulaire du coupé-décalé (« grippe aviaire », « guantanamo », « caméra »… On recense plus de 150 figures !), mais aussi au breakdance, à la danse traditionnelle, aux arts martiaux ou à la pure acrobatie. Jubilatoire et envoûtant.

    Chorégraphe, danseur et scénographe, Massidi Adiatou a d’abord dansé dans les rues d’Abidjan. Il a été élève puis collaborateur de la poètesse et chorégraphe Werewere Liking, pionnière de la création contemporaine africaine. Il a créé la compagnie N’soleh en 1994. Son premier spectacle, Dolorosa, lui vaut le prix découverte Unesco au Marché des arts du spectacle d’Abidjan. La compagnie, qui est aussi une école et un projet social, a notamment chorégraphié la cérémonie d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations en 2002. En 2011, avec la chorégraphe haïtienne Jenny Mezile, il crée le festival AfrikUrbanarts à Abidjan. Massidi Adiatou a reçu le prix d’excellence des arts vivants de Côte d’Ivoire en 2014.
  • Tarifs
  • Tarif de base - Adulte Plein tarif
    18 €
Horaires
  • Du 4 décembre 2020
    au 5 décembre 2020
  • Vendredi
    à 20:30
  • Samedi
    à 20:30
Est programmé par
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Faro-Faro :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Faro-Faro, soyez le premier à en laisser un !