Biennale Art contemporain de Sologne

Animation locale ,  Animation patrimoine ,  Exposition ,  Visite à Chaumont-sur-Tharonne

affiche-biennale-2019 art contemporain.jpg
  • Biennale d’art contemporain de sculptures monumentales
    en paysage de Sologne
    6ème édition

    UN NOUVEAU THEME : LA FORME ET LE[S] SENS

    Dans la continuité du thème de la Biennale 2017, « Quand les doutes deviennent Forme »,
    la Biennale de Sologne 2019 célèbrera la Forme et le[s] Sens.
    La Forme qui fait sens et interpelle les sens du Public.

    UN INVITÉ D’HONNEUR DE RENOM : NICOLAS ALQUIN

    Pour sa 6ème édition, cette biennale présente, en avant-première, un diptyque en marbre rose d’un sculpteur renommé pour ses sculptures monumentales en bois ou en Bronze : Nicolas Alquin.
    Sculpteur, graveur, dessinateur, Alquin puise son inspiration dans les richesses de la nature et des cultures du monde : africaines (cf son monument aux esclaves résistants pour la ville de Bagneux et son « Goliath » en hommage à la forêt blessée, tirés d’un Iroko ivoirien rituellement offert par les villageois de Béoua), judéo-chrétiennes (« La Paix soit avec toi » installée dans la Cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille depuis avril 2018) ou encore, orientales comme l’oeuvre en marbre exposée lors de cette biennale : « L’homme endormi dans la montagne d’Arunachala ».
    Ce diptyque en marbre rose du Monte Baldo de la région de Vérone, entré en résonance avec l’un des derniers voyages de l’artiste en Inde, est à découvrir dans l’écrin du Parc du château de la Motte à
    Chaumont-sur-Taronne (41600). Exposé pour la 1ère fois, il fait partie d’un choix d’oeuvres monumentales et de petits formats (bois et gravures) réunis en Sologne, le temps d’une rétrospective dédiée au grand public comme aux collectionneurs avertis.
    UN RENOUVELLEMENT DES TROIS TEMPS FORTS DE LA BIENNALE
    Le Symposium au coeur du village de Chaumont-sur-Tharonne accueille, Place Louis Blériot, cinq artistes pour sculpter en direct, durant les deux semaines de la biennale, chacun une bille de bois de grande envergure (séquoia, cèdre, pin Douglas) autour du thème de la 6e Biennale. Le public est invité à voter pour décerner le Prix de la Scierie de Millançay remis lors de la journée du Patrimoine (15/09).
    Le Jardin des sculptures dans le Parc du Château de La Motte, propriété privée exceptionnellement ouverte au public (y compris à mobilité réduite), met en valeur une centaine d’oeuvres monumentales de 32 artistes sélectionnés à l’aune du thème de cette 6e édi-tion. Dans l’un des plus beaux paysages de Sologne, elles sont disposées selon une mise en scène inventive, inédite, imaginée par le Commissaire de la Biennale, Stanley Neff : « La beauté n’existe que par le regard qui la contemple (…) Je suis convaincu que par la création, l’artiste collabore à l’harmonie du monde et à son évolution » Un jury multipartite sélectionnera le lauréat du Prix NobelSport, remis également ce 15 septembre.
    Artrimoine, -Art en Patrimoine-, parcours artistique dans les communes de Sologne afin de mettre en résonance art contemporain et patrimoine artistique, se ré-invente en 2019, en invitant l’art urbain (ou Street Art) à la campagne.

    L’ART URBAIN INVITÉ A LA CAMPAGNE

    L’art urbain ou Street Art embrasse diverses formes d’art contemporain déployées dans la rue, dont des réalisations monumentales. « La vocation de la Biennale est d’amener en terre de Sologne le meilleur de l’art contemporain en paysage. S’ouvrir à ce mode d’expression à part entière est donc tout naturel » estime Micheline Bourny-Thaumiaux, présidente de l’association Sculpt’en Sologne. D’où le partenariat noué avec l’association Le M.U.R. (Modulable, Urbain, Réactif) présidée par Bob Jeudy pour cette déclinaison novatrice d’Artrimoine dès le 4 juillet pour le 1er mur !
    Séquence Art urbain à Chaumont-sur-Tharonne : dans le village, Joachim Romain
    (@joachimromain75 et Eric Vialla (alias TWEAK) réaliseront une oeuvre à 4 mains, ce 1er septembre tandis que TWOONE (nstagram.com/t_w_o_o_n_e/) s’exprimera dans le Jardin des Sculptures, le 7 septembre.

    UNE AFFICHE CONÇUE PAR DE JEUNES TALENTS

    Pour l’édition 2019, l’affiche de la biennale résulte d’un concours lancé par l’IESA Multimédia auprès de ses étudiants Bachelor 3 « Design graphic ». Sur 17 projets de grande
    qualité, c’est celui de James Verbèke qui a été sélectionné à l’unanimité par un jury multipartite.
    Par ailleurs, les scolaires sont également associés, pilotés par leurs enseignants avec l’accueil en classe d’artistes et l’organisation de visites sur le sites solognots exposant les oeuvres sélectionnées pour la 6ème édition de la Biennale d’Art Contemporain en Sologne.

    A propos de l’association Sculpt’en Sologne La Biennale d’Art Contemporain de Sologne est portée par Sculpt’en Sologne, association d’intérêt générale située à Chaumont-sur-Tharonne (41600). Son ambition est de développer, pour tous, la connaissance de l’art contemporain, notamment la sculpture monumentale en paysage de Sologne.Ses valeurs ? Etre à l’écoute des artistes confirmés ou en devenir, intéresser tous les publics, aussi bien avertis qu’amateurs. Amener les visiteurs à s’émouvoir devant des oeuvres, peut-être les acquérir ou simplement les admirer. Enfin, participer à l’identité de la Sologne ainsi qu’à son développement culturel et touristique.
Horaires
Horaires
  • Du 1 septembre 2019 au 15 septembre 2019
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Biennale Art Contemporain De Sologne :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Biennale Art Contemporain De Sologne, soyez le premier à en laisser un !