Courmemin

Ville à Courmemin

  • Au cœur de la Sologne du Loir et Cher, sur la route qui relie Romorantin à Chambord, Courmemin est un village typiquement solognot à l'habitat dispersé. Situé dans un cadre verdoyant et boisé, traversé par un ruisseau, le Nizeron, il offre à 2 heures de route de la capitale, et à deux pas des châteaux de la Loire, un environnement préservé. Romorantin-Lanthenay, capitale de la Sologne, Chambord et Gy en Sologne (Château du Moulin) sont à seulement 15mn, Cheverny à 20 et Blois à 30.
    Deux autoroutes, l'A10 et l'A81, situées à 20 mn seulement, permettent de rejoindre rapidement les grands axes de circulation.

    De nombreuses randonnées pédestres sont accessibles à Courmemin ainsi qu’aux environs, sur des sentiers balisés. Un projet de connexion actuellement en cours, devrait permettre prochainement de rejoindre Courmemin depuis Chambord par le prolongement de la piste cyclable des châteaux à vélo. Le trajet empruntera le séculaire et mythique chemin de « la route des soldats ».
    Le village conserve une forte tradition agricole avec des producteurs, notamment de fraises et asperges et des éleveurs de bovins et caprins. Deux chèvreries fournissent des fromages fermiers réputés.

    Des chambres d’hôte et gîtes ruraux permettent de séjourner agréablement au cœur de la Sologne et des châteaux de la Loire.

    Un peu d’histoire
    « Courmesmin » était un village important au Moyen-Age, dont la prospérité comme pour l'ensemble de la Sologne reposait sur la production de la laine de mouton. Ses foires, trois ou quatre par an, étaient plus importantes que celles de Romorantin. Les halles étaient installées place de l'église. Hélas la guerre de cent ans mit fin à cette prospérité. La région fut dévastée en 1356 par les troupes du Prince Noir qui assiégèrent Romorantin. Près d'un siècle plus tard les halles de Courmesmin subsistent toujours mais sont désertées. Elles possèdent "24 étaux à drapiers, 16 à merciers et 10 à cordonniers et tanneurs, qui mesurent huit pieds devant l'estaiche » mais sont "fondus et vasquants" depuis la guerre.

    La « grande maison » joyau architectural datant du début du 16e siècle qui est en cours de restauration. On peut admirer dans ce monument en colombage la construction en pans de bois en forme de croix de Saint André.

    L’église de style gothique angevin du 13ème siècle au chœur à chevet plat et nef de cinq travées. La façade est à contreforts d'angle, le portail flamboyant possède une rosace tandis que les fonds baptismaux sont pour leur part du 16ème siècle
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Courmemin :
  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Courmemin, soyez le premier à en laisser un !