Parcours France Design Week

Pédestre à Blois
Pédestre
3h
Facile
  • 7 lieux pour appréhender la ville sous l’angle du design. Des équipements urbains, mobilier, boutiques, musée, jardins, artisans, ateliers...
    Parcours pérenne extrait de la France Design Week.
Points d'intérêt
1 Le banc sculpture
Ce banc sculpture est une pièce reçue par la ville de Blois en 2022 et réalisée par le designer Pablo Reinoso. Installée dans le cadre de la requalification du parvis de la gare et de son nouveau quartier en cours de déploiement, l’œuvre domine l’esplanade, à la fois banc utilitaire et œuvre d’art contemporain.
2 L'escalier Denis Papin
Escalier monumental qui assure la liaison de la ville haute et de la ville basse de Blois depuis le 19ème siècle : Les 120 marches du grand escalier Denis Papin se font support d’une œuvre graphique temporaire par un jeu d’anamorphoses qui se contemple depuis l’axe du pont Jacques Gabriel ou se découvre à même les marches. En 2023, réalisée par le duo d’artistes Frank Moth, cette fresque “En t’aimant, mon monde s’est épanoui” est un collage photo.
3 Les ombrières et mobilier de détente
Depuis 2021, les piétons peuvent profiter d’une promenade au plus près de la Loire, aménagée par la ville de Blois dans le cadre d’un projet “Action cœur de ville”, pour offrir un temps de pause ou de balade dans le paysage prisé de la vallée de la Loire.

Le cheminement est agrémenté d’équipements mobilier conçus pour faire naître chez les promeneurs des relations de proximité avec le fleuve et sa vie sauvage. Les voiles d’ombrages ou pergolas rythment la promenade et apportent tant l’ombre recherchée de ce quai exposé sud qu’un jeu de cadrages sur la Loire et son paysage changeant.
4 Pépites d'ateliers
Au cœur du quartier Vienne dans l’axe passant de l’avenue du Président Wilson se déplie pépites d’ateliers regroupant la Galerie artisanale de part et d’autre une trentaine d’artisans d’art et d’artistes, une librairie d’éditeurs indépendants ainsi qu’un créateur de bijoux. Le lieu est riche en créations diverses, haut en couleur et singulier ! C’est un nid de cultures et d’arts, occasion de rencontres entre savoir-faire, pratiques de l’art de l’artisanat et de livres d’artistes ou conceptuels.
5 Concept store La Suite
Situé à l’entrée Est du quartier des arts de la ville de Blois « La Suite » est un concept store qui fourmille d’objets manufacturés sélectionnés avec soin. L’enseigne qui à pignon sur rue « s’attache à vous dénicher les plus jolies marques un peu partout à travers le monde pour vous offrir une sélection originale, décalée et au juste prix. » Le « made in France » est également valorisé.
L’enseigne promet une expérience de découverte d’objets et produits « originaux, poétiques, funs, créatifs, uniques, étonnants et beaux.”
6 La Maison des parapluies
La Maison des parapluies est un incontournable : atelier boutique de parapluies et ombrelles de fabrication artisanale dans l’une des plus anciennes rues de Blois. Pittoresque, coloré, authentique et ouvert, ce petit atelier se love à l’angle de la rue des Fossés en contrebas du Château de Blois au cœur du quartier artisanale et piéton.
Cette « maison » spécialisée propose des articles bien pensés mais surtout fabriqués avec soin. Depuis 2016 l’atelier est visitable par les clients.
7 Jardin des simples et fleurs royales
un ensemble de jardins en contrebas du Parc des Lices, conçus et aménagés par le paysagiste Gilles Clément en 1992. Ils occupent une partie des anciens jardins du château Royal de Blois avec qui ils opèrent un dialogue historique autant qu’actuel. Ces jardins comme suspendus qui surgissent au dessus d’un vaste parking souterrain surprennent par leur quiétude, leur riche déambulation et leurs points de vue dominants sur ce vallon urbain très passant ainsi que sur le Château de Blois. La géométrie des lieux comme celle du jardin est affirmée mais tempérée par des topiaires asymétriques entrecoupées d’essences végétales qui ensauvagent visuellement les lieux. Loin de s’en tenir à un jardin d’agrément on retrouve ici des arbres fruitiers, des plantes potagères ou médicinales. De cet environnement très contraint au départ par son existence quasi insulaire et sa base minérale, Gilles Clément nous tend un jardin dense, d’une grande vitalité, qui parvient à créer des continuités visuelles et symboliques avec le Château de Blois, comme si le jardin enjambait naturellement les fossés qui le cernent actuellement pour mieux cultiver ses racines historiques tout en assumant sa part de contraste et de contemporanéité.