-A +A

Notre territoire - Italiano

Loire, Sologne, Vallée de la Cisse, Beauce...

Blois Chambord : 90 communes pour une destination prestigieuse

Chacune des trois rivières principales du département du Loir-et-Cher (41), constitue un grand ensemble de paysages qui ne se comprend, par définition, qu'en étant restitué dans le cours global de la voie d'eau. Ce sont ces vallées qui offrent les paysages les plus spectaculaires ou « pittoresques » dans le département, en ouvrant les vues grâce aux reliefs plus vigoureux, en cristallisant une part du patrimoine bâti, celui des châteaux, des villes, des villages et des constructions troglodytiques, en offrant des sites souvent remarquables, et en bénéficiant de milieux écologiques variés, où se côtoient zones humides de fonds de vallées et milieux secs des coteaux ;

 

Ainsi au total apparaissent huit grands ensembles de paysages dans le département du Loir-et-Cher : la Sologne, la Beauce, le Perche, les confins de la Touraine, les confins du Berry, la vallée de la Loire, la vallée du Loir et la vallée du Cher.

La destination Blois Chambord-Val de Loire couvre 90 communes comprenant trois de ces paysages : vallée de la Loire (Blésois), La Beauce (Nord Loire) et la Sologne (sud Loire). Et en supplément l'étonnante Vallée de la Cisse située au nord-ouest de Blois.

La Loire une richesse culturelle et naturelle sur plus de 1 000 km

Le plus long fleuve d’Europe à l’état sauvage. Rappelons que le Val de Loire est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis l’an 2000. En Loir-et-Cher, de Lestiou à Rilly sur Loire, le fleuve offre une diversité paysagère et culturelle remarquables à vivre en toute saison. Les balades organisées en canoë, bateau traditionnel, aviron et sur les rives à vélo, à pied ou à cheval se déroulent dans un cadre précis. Pour quelques autres loisirs à vivre en liberté autour de la Loire, il est judicieux d’être informé au départ pour observer certaines règles non contraignantes. Les quelques indications de prévention et/ou d’interdiction inscrites ci-dessous, vous aideront à vivre votre loisir dans d’excellentes conditions.

Pêcher en Loire

La pêche en Loire est autorisée sur l’ensemble de son axe départemental de Saint-Laurent-Nouan à Rilly-sur-Loire. Le pêcheur devra être en possession d’une carte de pêche valide. Seule, la pêche du Saumon est totalement interdite sur l’axe Loire. Les techniques de pêche sont toutes accessibles.
Pêche au coup et feeder-tip pour la totalité des cyprinidés (poissons blancs).
Pêche de la carpe de jour sur la totalité de l’axe et de nuit sur certains tronçons de Loire (infos auprès de la Fédération).
Pêche des carnassiers : Perche, Sandre, Brochet, Silure... en bateau ou du bord accessible toutes techniques confondues (vifs, leurres artificiels, manié, tirette…).

Quels poissons au bout de la ligne ?
On trouve notamment du Sandre, Silure, Brochet, Chevesne, Gardon, Brême, Ablette, Carpe commune, Goujon et autres Mulet.

Naviguer en Loire

La navigation s’effectue aux risques et périls des usagers. Un arrêté préfectoral en date du 31 juillet 1975 réglemente cette navigation. Si les bateaux moteurs sont autorisés à vitesse limitée, les jets ski sont interdits. La mise à l’eau peut s’effectuer sur l’ensemble du domaine public fluvial aux endroits le permettant. Toutefois, les usagers doivent veiller à ne pas dégrader le milieu et respecter l’ensemble des autres usagers du fleuve (pêcheurs, activités de loisirs nautiques…). Cependant, les différents ponts et le niveau souvent bas de la Loire rendent difficile la navigation sur plusieurs kilomètres. C’est pourquoi nous ne pouvons pas proposer de croisières de plusieurs jours.

 

Se baigner en Loire

Selon l’arrêté préfectoral du 10 juillet 1970, la baignade est interdite en Loire pour des raisons de sécurité sur
la totalité du département. En attendant, vous trouverez des plages de sables de Loire pour prendre le soleil et des points de panorama comme celui situé en rive gauche entre Blois et Saint-Dyé-sur-Loire qui permet d’admirer le château de Ménars. Les ports aussi sont d’agréables lieux de promenade. Prenez la rive gauche de Loire, en partant du port de la Creusille à Blois vous pourrez y faire de magnifiques photos du panorama de la ville.

Et si le coeur vous en dit, prenez votre vélo pour partir sur un des itinéraires des Châteaux à Vélo et découvrir la baignade naturelle du pays de Chambord.

 

Les espèces animales protégées et remarquables

Beaucoup d’espèces vivent autour du fleuve, elles sont protégées et remarquables. Lors de la pratique de vos activités de Loisirs, le respect de toutes les espèces faunistiques est de mise. Considérée comme un couloir migratoire, la Loire accueille des oiseaux migrateurs qui utilisent les îles de sables pour faire une longue pause dans leur voyage. La Sterne, et le Petit gravelot arrivent en avril et nidifient sur les bancs de sables, puis repartent passer l’hiver sur la côte occidentale africaine. Certaines de ces îles sont aujourd’hui protégées afin de ne pas gêner la reproduction et abîmer la flore.
 

Rongeurs

• Le Castor
• Le Campagnol amphibie
• Le Rat musqué
• Le Ragondin (considéré comme nuisible)

Les principaux oiseaux remarquables rencontrés

• La Sterne
• Le Héron
• Le Cormoran (espèce hivernante, arrivé mi-août il repart en mars pour nidifier dans les pays nordiques)
• L’Aigrette Garzette
• Le Balbuzard pêcheur (nidifie en forêt de Sologne)
• Le Vanneau huppé
• Le Martin pêcheur
• L’Hirondelle de rivage
Et bien d’autres espèces que nous retrouvons dans les campagnes de Sologne et de la Région Centre-Val de Loire

 

PAYSAGES DE SOLOGNE

LA GRANDE SOLOGNE ET LA SOLOGNE VITICOLE

Au sud-est, la Sologne des forêts et des étangs s'étend principalement dans le département, mais se prolonge également au sud du Loiret et au nord-ouest du Cher pour couvrir l'essentiel des territoires entre Blois, Orléans et Bourges ; la forêt solognote fait succéder aux chênes des bois de bouleaux et fougères, des pins laricios et maritimes, ainsi que des traces des forêts du XIXe siècle abondamment plantées de châtaigniers. Sa particularité provient en grande partie de la nature du sol, souvent acide, tantôt humide, tantôt à l'inverse desséché. Le réseau extraordinairement dense des étangs, constitue la plus vaste superficie de zones humides d'intérêt international en Europe continentale.

 

En Sologne , les vastes étendues boisées émaillées par la myriade des étangs discrets composent la Grande Sologne qui couvre l'essentiel de la superficie ; mais vers l'ouest, de Bracieux à Mur-de-Sologne, la forêt s'ouvre progressivement cédant la place aux parcelles cultivées mêlées aux bois, où la vigne marque le paysage de son empreinte, imbriquée aux parcelles maraîchères ou de petit élevage : un autre paysage Solognot apparaît, original : c'est la Sologne viticole.

 

 LA BEAUCE ET LA VALLEE DE LA CISSE

En Beauce, le pays compris entre Blois et la forêt de Marchenoir est traditionnellement appelé la « Beauce Blésoise » : ses caractéristiques paysagères restent cependant similaires à celle de la « Grande Beauce » ou « Beauce Orléanaise » qui s'étend au-delà de la forêt de Marchenoir vers le nord ; en revanche la vallée de la Cisse, née discrètement d'un pli insignifiant dans les étendues ouvertes et aplanies Beauceronnes, constitue un paysage particulier à partir de Champigny-en-Beauce en rive droite et Averdon en rive Gauche, lorsque ses reliefs en creux prennent de l'ampleur et que l'occupation du sol se diversifie, jusqu'à son débouché dans l'axe de la vallée de la Loire à l'ouest de la forêt de Blois ; de même, au nord, l'ourlet moutonnant que constituent les différents vallons affluents du Loir donne à la Beauce un tout autre visage : cette transition entre vallée du Loir et Beauce est marquée par un relief vif et de nombreux boisements.