-A +A

Les visites des enfants

Un autre regard sur le Val de Loire

Les châteaux de la Loire sont aussi une source d'émerveillement pour les plus jeunes

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2000, le Val de Loire gâte les adultes mais aussi les enfants avec de multiples animations afin de garder un souvenir mémorable de la région. Morceaux choisis de leurs déclarations...

Mon'ti train aux Montils. © OTBC

Romain et Mon'ti train  

"Maintenant, je sais comment fonctionne une loco !"

"Hier, j’ai passé une super journée à “Mon’ti train” avec papy Georges. C’est un grand parc où on peut monter sur des wagons miniatures tirés par des locomotives à vapeur. Elles sont plus petites que celle que papy conduisait quand il était “cheminot”, comme il dit. Mais sinon, c’est les mêmes !

Du coup, il m’a expliqué comment ça fonctionne, le rôle du foyer, de la chaudière, des bielles, tout ça. On est même passés sous un tunnel ! Trop fort, j’ai appris plein de trucs ! Et après, on a passé l’après-midi sur l’aire de jeu, c’était génial."

Romain, 9 ans. Mon’ti train - Les Montils

Le château des énigmes à Fréteval. © OTBC

Léa et le château des énigmes 

"C’est vrai qu’il est spécial, ce château !"

"Papa et maman nous avaient prévenus que ce château-là était spécial ! Mon p’tit frère Gustave et moi, on n’aime pas trop visiter les monuments historiques, mais là, c’était génial ! Il fallait résoudre une énigme en récupérant des indices cachés partout dans le château.

On a suivi la trace de brigands dans la forêt et vu que les indices sont plus faciles pour les petits, Gustave a trouvé la solution avant moi. Il était tout fier. Mais j’aurai ma revanche, il paraît qu’ils changent souvent les énigmes…"

Léa, 11 ans. Château des Énigmes – Fréteval

Le spectacle des rapaces au ZooParc de Beauval. © OTBC

Isadora et le ZooParc de Beauval

 "Mon voyage en terres inconnues"

"J’ai senti la puissance des tigres blancs, croisé le regard du serpent, souri au ballet bruyant des chimpanzés. J’ai vu, de mes yeux vu, l’étonnant okapi, l’étrange lamantin et le tendre koala. J’ai rêvé devant la panthère des neiges à la fourrure blanche tachetée de cercles noirs, qui peut vivre jusqu’à 5000 m d’altitude. J’ai fondu devant les pandas géants de Chine et leur bébé.

Le parc est immense, on y voyage d’un continent à l’autre, l’Afrique puis l’Asie… Pour avoir vraiment le temps d’en profiter, nous avions pris des chambres sur place. Le lendemain, nous avons assisté au nouveau spectacle des oiseaux, une vraie féérie à ciel ouvert.

J’ai été scotchée par l’incroyable spectacle des pélicans, grues, cigognes, ibis et rapaces virevoltant dans les airs. En deux jours, j’ai fait un voyage, un merveilleux voyage, en terres inconnues. Cette journée au zooparc de Beauval, classé parmi les quinze plus beaux du monde, sera quant à elle classée dans mes souvenirs les plus magiques. »

Isadora, 16 ans. ZooParc de Beauval