Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Domaine national de Chambord

 

la démesure de François Ier


Le projet de François Ier et l’histoire du château

Le roi François Ier décide la construction du château de Chambord en 1519 sur des terres marécageuses, au bord de la rivière Cosson et au centre d’une forêt très giboyeuse, pour en faire « un grand, bel et somptueux édifice ». Un édifice qui doit lui permettre d’assouvir sa passion pour la chasse.  
Fortement fasciné et influencé par les arts et les artistes italiens, il fait construire un château où se mêlent à la fois les influences françaises et italiennes.
Pour cause de sixième guerre d’Italie, soldée par la défaite de Pavie, les travaux doivent s’interrompre entre 1522 et 1526. Au retour de François 1er, ils reprennent sans discontinuer pendant 20 ans, jusqu’à sa mort en 1547.
En 1539, l’Empereur Charles Quint est reçu par le roi dans ce qui n’est encore que le donjon en construction. Seront ajoutées à ce premier bâtiment : l’aile dite « royale » (aile du logis du roi) à l’est et l’aile de la chapelle à l’ouest, continuée sous le règne de son fils Henri II et petit-fils Charles IX. L’ensemble tel que nous le voyons aujourd’hui, sera achevé par le roi Louis XIV en 1685.

Une architecture unique

Le château est construit sur le modèle des châteaux forts du Moyen Âge, avec un bâtiment carré central, le donjon, doté de quatre tours à chacun de ses angles. À l'intérieur du donjon, on trouve cinq niveaux habitables construits sur le même modèle : quatre appartements carrés et quatre appartements dans les tours rondes par niveau.
L’escalier double est au centre de l’édifice, il donne accès au premier étage (étage des appartements historiques), au deuxième étage (étage consacré à la thématique de la chasse et l’art animalier) et à la grande terrasse, avant d’être couronné par la tour-lanterne et la fleur de lys, symbole de la monarchie de France.

 

L’escalier à double révolution

C’est une curiosité architecturale qui a contribué à la renommée de Chambord. Le principe est à la fois simple et étonnant : deux escaliers qui tournent dans le même sens mais qui ne se croisent jamais. Ainsi, on peut monter ou descendre les étages sans croiser les personnes qui utilisent l’autre escalier.
On aime à penser que Léonard de Vinci est l’ingénieur et architecte de ce double escalier. En effet, François 1er et l’artiste italien avaient l’un envers l’autre un attachement très fort. Ils se sont rencontrés à Bologne en Italie, avant que le roi François Ier n’invite Léonard de Vinci à séjourner en Val-de-Loire, et plus précisément au manoir du Clos Lucé à Amboise, où l’artiste meurt en 1519.

 

Le Domaine National de Chambord

Le Domaine National de Chambord est un ensemble architectural et naturel unique en France qui est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981. C’est aussi une réserve nationale de faune sauvage et de chasse qui héberge de nombreux animaux représentatifs de la faune de Sologne, dont les populations de sangliers et cervidés, et ce depuis 1947.
Environ 800 hectares sont accessibles toute l’année au public, pour profiter des sentiers pédestres balisés ou des pistes cyclables aménagées.

 

Quelques chiffres

Le domaine est le plus grand parc forestier clos d’Europe avec :
* un mur long de 32 km pour clôturer quelques 5 440 hectares de superficie (c’est-à-dire la superficie de la ville de Paris intra-muros), mur ouvert par 6 portes
* 200 hectares de terres agricoles
* un village étendu sur 15 hectares
* 160 hectares de prairies à gibier
* le deuxième site nicheur français pour le balbuzar pêcheur (espèce protégée).

 

Les gîtes insolites de Chambord

A quelques mètres du château ou aux portes du domaine, le temps d’un week-end ou d’une semaine, Chambord propose à ses futurs visiteurs de séjourner au cœur d'un site exceptionnel inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour visiter les gîtes, cliquez ici

 

Domaine National de Chambord
41000 Chambord
Tél : 02 54 50 40 00
Email info@chambord.org
Web : http://www.chambord.org

Commentaires

"Sentiers pedestres"

Bonjour,
J'ai marché à Chambord sur les sentiers pédestres et ai eu bien du mal à trouver le point de départ. Çe serait bien de les signaler à partir du château. De plus, lorsque nous arrivons dans les carrefours on ne sait pas où tourner, des flèches nous aideraient beaucoup. Merci de voir ce que vous pourrez faire.

Cordialement

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.